Par téléphone: +32 (0)4 367 31 85

Même si le tPA peut prévenir ou traiter certains accidents vasculaires cérébraux, il est toujours l’étalon-or pour les patients qui ne peuvent pas tolérer les thérapies existantes. Il y a eu plusieurs grands essais cliniques de tPA, certains utilisant des patients dont l’AVC avait été causé par des accidents vasculaires cérébraux antérieurs, qui a donné des résultats très encourageants. Il se peut qu’à long terme, l’APT soit moins risquée que les thérapies existantes et réduise le risque de développer un AVC plus tard dans la vie. TPA s’est avéré efficace contre un large éventail de types d’AVC, cependant, et il s’est avéré être particulièrement efficace contre la forme la plus commune d’un accident vasculaire quand prendre du cérébral: une hémorragie sous-arachnoïdienne. L’hémorragie subarachnoïde se produit quand un caillot de sang se loge dans le liquide céphalo-rachidien, qui peut alors causer une hémorragie qui entraîne des dommages au cerveau. Bien qu’un grand nombre d’études sur le tronc cérébral aient montré l’efficacité du tPA contre l’hémorragie sous-arachnoïde, la plupart des participants aux essais cliniques recevaient encore d’autres traitements, et il n’y a pas eu d’essais de tPA dans le groupe témoin. Il n’est pas clair si la toxicité du tPA est liée à son manque d’efficacité. Un autre problème est que l’APT coûte cher : l’APT coûte entre 100 000 $ et 200 000 $ à administrer pour une seule victime d’AVC.

L’Institut Milton H. Erickson de Liège propose une formation en deux années  :


Cycle de base :
formation aux techniques d’hypnose, d’accompagnement et de communication inspirées d’Erickson.

Le cycle débutera en septembre 2021

  • 7 « week-ends » par cycle, vendredi après-midi et le samedi qui suit,
    répartis chacun sur une année académique (de septembre à juin)

La formation est accessible aux médecins, psychologues, dentistes, kinésithérapeutes, infirmières/infirmiers

Chaque session comporte :

  • des exposés théoriques de base
  • des démonstrations vidéo
  • des exercices individuels supervisés en direct par les formateurs et retravaillés à partir d’enregistrements vidéo
  • des discussions sur les pratiques

Cycle de perfectionnement :
l’hypnose dans les contextes de soins et les situations thérapeutiques

7 « week-ends » par cycle, vendredi après-midi et le samedi qui suit,
répartis chacun sur une année académique
(de septembre à juin)

Le second cycle est accessible aux praticiens ayant suivi le premier cycle

Chaque session comporte :

  • des exposés théoriques de base
  • des démonstrations vidéo
  • des exercices individuels supervisés en direct par les formateurs et retravaillés à partir d’enregistrements vidéo
  • des discussions sur les pratiques

Formateurs

Paul-Henri Mambourg, psychiatre
Sébastien Baccus, psychologue
Vladimir Zelinka, psychiatre

+ Formateurs invités : Stefano Colombo, Jean Becchio, Dominique Meggle


Lieux :
rue du Petit Chêne 95
4000 Liège
Appelée aussi « rue Derrière Coronmeuse »